Leçon 7 : L’adoration dans les psaumes

LEÇON 7

L’adoration dans les psaumes

SABBAT APRÈS-MIDI

Étude de la semaine: Ps 20.3; Ps 49; Ps 54.6; Ps 73 ; Ps 78.1-8; Ps 90.1,2; Ps 100.1-5; Ps 141.2.

Verset à mémoriser: « Comme elles sont chéries, tes demeures, Seigneur (YHWH) des Années! Je m’épuise à force de languir après les cours du temple du Seigneur, mon cœur et ma chair crient vers le Dieu vivant. » (Ps 84.2,3)

Le mot hébreu traduit par« psaume» vient d’une racine qui signifie « chanter avec un instrument d’accompagnement ». Ainsi les psaumes étaient des chants, ils faisaient partie intégrante du culte d’Israël. Bien que nous connaissions la poésie, nous ignorons la musique qui les accompagnait. Il serait captivant d’entendre ces chants, dans leur langue et leur musique originales.

Les psaumes sont riches et profonds, ils couvrent un vaste champ de sujets et d’émotions. Ils traitent aussi bien de l’histoire collective d’Israël que des souffrances personnelles les plus intimes de leurs auteurs. En ce sens, ils nous parlent parce que, même si nous participons en tant qu’Église à la longue histoire qui remonte à Israël, nous sommes aussi des individus avec nos chagrins personnels. Il serait étonnant que l’un d’entre nous ne puisse s’identifier, un jour ou l’autre, à certaines souffrances exprimées dans les psaumes. En même temps, il est important que nous parvenions à saisir également l’espérance qu’ils expriment.

Nous examinerons cette semaine les psaumes et quelques-uns des thèmes qu’ils développent. Nous verrons comment ces sujets sont en rapport avec le culte et leur signification pour nous aujourd’hui.

*Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 13 août.

______________________________________________________________________________________________

DIMANCHE 7 août, 2011

Adorez le Seigneur, notre créateur

Les psaumes de louange décrivent Dieu et expriment pourquoi il est digne d’être adoré. Ils proclament sa grandeur et appellent les adora­teurs à s’avancer pour l’honorer dans la joie.

Quel est le point commun de ces exemples? Ps 90.1, 2; 95.1-6; 100.1-5.

Le psaume 119 est un autre chant de louange au Dieu créateur. Quel est son message essentiel et pourquoi est-il particulièrement important pour nous aujourd’hui, à une époque où nombreux sont ceux qui prétendent que nous n’existons que par l’action de forces naturelles et aléatoires?

Notez comment le psalmiste passe directement de la description de la gloire de Dieu révélée dans les cieux à sa Parole révélée. Cette transi­tion abrupte est intentionnelle. Lisez Jn 1,1-3; Col 1.16, 17; He 1.1-3.Quelle grande vérité est soulignée par le psalmiste?

Le même Dieu qui a créé le monde par sa Parole a également donné les lois morales, physiques et sociales qui gouvernent la famille humaine. L’Ancien Testament identifie clairement Dieu comme le créateur de l’univers et l’auteur des lois écrites. Les auteurs du Nouveau Testament voient aussi en Jésus le créateur et l’auteur de la loi en tant que Parole faite chair ayant vécu parmi ses créatures, afin de leur révéler le Père et de mourir comme leur substitut. De ce fait, lui aussi mérite notre adoration et notre louange.

Ainsi, nous voyons dans les psaumes un des principes fondamen­taux de l’adoration tel qu’il apparaît dans le message du premier ange (Ap 14.7). Nous adorons le Seigneur parce qu’il est notre créateur, et son rôle de rédempteur est directement lié à celui-ci (Ap 14.6). Créateur et rédempteur, si ces raisons ne sont pas suffisantes pour le louer et l’adorer, qu’est-ce qui l’est?

Comment pouvez-vous chercher à mieux connaître le Seigneur à travers son œuvre créatrice ? 

______________________________________________________________________________________________

LUNDI 8 août, 2011

Un jugement depuis son sanctuaire

De nombreux psaumes ont été écrits pour le culte public et beau­coup d’autres sont constitués de prières inspirées par la détresse ou des souffrances personnelles. Ces lamentations contiennent une descrip­tion typique du problème connu par celui qui souffre. C’est un appel à l’aide de son auteur, une expression de sa confiance ou de sa raison d’espérer en Dieu.

Au Ps 73, le requérant se révolte de ce que les méchants prospèrent et sont à l’aise alors qu’il souffre d’être confronté à l’injustice.

Lisez la complainte du psalmiste au Ps 73. Qu’est-ce qui ra fait changer d’attitude à l’égard de son problème? Quel enseignement pou­vons-nous en tirer pour nous, adventistes du septième jour, pour notre compréhension du ministère du Christ dans le sanctuaire céleste, et des vérités sur Dieu et le plan du salut que ce ministère révèle? Voir Dn 7.9,10,13,14,25,26.

Le jugement dans les psaumes, comme dans la Bible en général, est une épée à deux tranchants: il sert à punir les méchants et à défendre les humbles et les opprimés (Ps 7.9,10; 9.7-12; 75.2; 94.1-3, 20-22; 98.9). Au Ps 68.25, les méchants sont décrits comme voyant Dieu entrer dans le sanctuaire en grande procession. Le trône de Dieu représentant la justice et la grâce est symbolisé par l’arche de l’alliance dans le lieu très saint du sanctuaire. Ainsi le sanctuaire, lieu de culte, devient un refuge pour ceux qui sont dans la détresse.

Ici encore, nous retrouvons le thème du jugement contenu dans le message du premier ange: « Il disait d’une voix forte: Craignez Dieu et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue. » (Ap 14.7) L’une des choses qui rendent Dieu si digne de notre adoration, c’est que nous pouvons réellement avoir l’assurance qu’à la fin, non seulement le jugement viendra, mais qu’il sera juste et équitable, sans rap­port avec la justice faillible et imparfaite pratiquée dans les meilleures cours humaines. Depuis la mort d’Abel, dont le sang répandu crie vers Dieu (Gn 4.10), jusqu’à nos jours et ce, jusqu’au dernier jour de l’histoire humaine, les crimes, les injustices et l’arbitraire de ce monde réclament justice. La bonne nouvelle, c’est d’avoir la possibilité d’être assurés que Dieu, en temps voulu et à sa façon, rétablira toutes choses, aussi difficile qu’il soit pour nous de l’entrevoir et de le comprendre maintenant (voir 1 Co 4.5).

Avez-vous été témoin de quelque injustice? Avez-vous été vous-même traité injustement? De quelle façon pouvez-vous avoir confiance en Dieu, dans la promesse d’une justice finale équitable qui manque tellement à notre monde aujourd’hui ? 

______________________________________________________________________________________________

MARDI 9 août, 2011

« Semblable aux bêtes qui périssent »

Comme nous l’avons vu hier, et comme nous le comprenons très bien, un nombre invraisemblable d’iniquités et d’injustices règnent dans ce monde. Un pourcentage relativement petit vit dans le luxe, alors qu’une large majorité lutte pour assurer difficilement son exis­tence. Le fossé entre riches et pauvres s’agrandit régulièrement, et le plus grave, c’est que bien souvent le riche s’enrichit en exploitant le pauvre. À travers toute la Bible, Dieu a dénoncé ces profits et cette injustice. Ceux qui sont responsables d’une telle exploitation et ne s’en repentent pas pour s’en détourner auront à rendre des comptes importants au jour du jugement.

Lisez le Ps 49Quel lien fait-il avec la lecture d’hier? Quel est le mes­sage fondamental de ce psaume? Où y trouvons-nous l’évangile et l’espérance finale ?

Il est si facile de se laisser attirer par les choses du monde, en parti­culier si vous avez de nombreux biens comme les riches en possèdent ! Oui, comme dit le psalmiste, et comme nous devrions tous le savoir, les choses de ce monde sont extrêmement éphémères et se perdent très facilement. En une nuit, tout ce pour quoi vous avez peiné, tout ce à quoi vous avez tenté d’aboutir, tout ce qui revêt tant d’impor­tance pour vous peut être emporté, perdu, détruit. Nous vivons tous au bord d’un précipice, au moins dans cette vie. Heureusement, comme le montre le psaume, et comme l’atteste le reste de la Bible, cette vie ici-bas ne représente pas tout.

Examinez les v. 7-9 du même psaume. Que déclarent-ils au regard du contexte ? Comment ce texte démontre-t-il que tous, riches ou pauvres, nous dépendons finalement de Dieu pour notre salut?

Vous est-Il arrivé d’être jaloux de ceux qui ceux qui possèdent plus que vous? Si oui, pourquoi est-il si important de confier ces senti­ments au Seigneur? Comment de tels sentiments peuvent-ils inter­férer avec votre vie spirituelle, votre relation avec Dieu et votre foi en général? Comment, en vous concentrant sur Jésus, la croix et le salut, pouvez-vous être libérés de la tyrannie de la jalousie? 

______________________________________________________________________________________________

MERCREDI 10 août, 2011

Le culte et le sanctuaire

« Que ma prière te soit offerte comme l’encens, et l’élévation de mes mains comme l’offrande du soir! »(Ps 141.2). Quelle image est employée ici ? Que souligne ce verset ?

Tout le service du sanctuaire de l’Ancien Testament est centré sur le concept du sacrifice. Cependant, l’ennemi des âmes en a perverti une grande partie, au point même que certains ont sacrifié leurs propres enfants pour (pensaient-ils) apaiser la colère de Dieu (ou des dieux). Mais le système sacrificiel avait pour but d’annoncer la mort de Jésus en faveur de l’humanité. Il avait pour objectif de montrer l’inutilité de nos œuvres pour nous sauver, que le prix du péché était la vie d’une victime innocente, et que le Seigneur avait un plan à travers lequel le pécheur pouvait être pardonné, purifié et accepté par sa grâce.

Il n’est donc pas étonnant que de nombreux psaumes, si importants pour le culte d’Israël, aient employé des images et des exemples tirés du service du sanctuaire. Voir Ps 20.3; 43.4; 51.19; 54.6; 118.27; 134.2; 141.2.

Étudiez le service du sanctuaire: le sacrifice des animaux, le service des prêtres, les éléments du parvis, des lieux saint et très saint. Quelles vérités importantes pouvons-nous tirer de ce système terrestre et temporaire sur l’œuvre de Jésus en notre faveur? Pourquoi ces vérités doivent-elles être au centre du culte rendu au Seigneur ?

Lisez Ps 40.6-8 et He 10.1-13. Comment l’auteur de l’épître aux Hébreux fait-il le lien entre Ps 40.8 et le système sacrificiel ?

L’auteur souhaite souligner que notre salut est obtenu à travers le Christ et non à travers un animal. Il n’y a de pardon du péché qu’en Jésus-Christ. Tout le système terrestre n’était qu’une préfiguration de ce que Jésus allait faire pour l’humanité. L’auteur de l’épître déclare à ses destinataires, majoritairement composés de Juifs convertis, qu’ils doivent se détourner du système terrestre pour porter leur attention et leur ado­ration sur Jésus. En d’autres termes, bien que l’ensemble du service du sanctuaire fût orienté vers le Christ, les croyants avaient besoin de quitter le symbole pour s’attacher à la réalité, c’est-à-dire à Jésus et à son minis­tère en leur faveur dans le sanctuaire céleste après sa mort rédemptrice.

Comment pouvons-nous avoir la certitude que notre culte et les éléments qui le composent ne constituent pas une fin en soi ? Comment avoir l’assurance que tous les aspects de notre culte nous orientent vers Jésus et son œuvre en notre faveur? 

______________________________________________________________________________________________

JEUDI 11 août, 2011

Craignons d’oublier!

Trois des plus longs psaumes, les Ps 78, 105, et 106, sont des hymnes importants qui devaient être chantés ou récités pour rappeler à Israël la façon dont Dieu l’avait conduit par le passé.

Lisez Ps 78.1-8. Selon ce passage, pourquoi Dieu désire-t-il que son peuple se souvienne de son histoire?Lisez aussi Dt 6.6-9, 1 Co 10.11. Comment pouvons-nous faire usage du même principe et nous l’appliquer à nous-mêmes, dans notre contexte et notre expé­rience personnels, si différents des leurs?

L’histoire est l’un des moyens à travers lesquels Dieu se révèle. Cependant, chaque génération doit faire une expérience nouvelle avec Dieu, fondée sur cette histoire. C’est pourquoi, non seulement la musique, mais aussi la proclamation de la Parole de Dieu dans le culte est vitale pour les anciennes comme les nouvelles générations afin qu’elles se rappellent comment Dieu les a conduits par le passé. Selon le Ps 78, les erreurs de l’histoire ne doivent pas se répéter, et en même temps elles réconfortent en remettant en mémoire la géné­reuse attitude de Dieu à l’égard de son peuple indiscipliné. Il semble y avoir une urgence dans cette impérative promesse : « Nous dirons à la génération future les louanges du Seigneur, nous raconterons sa puissance  » (v. 4). Le Ps 105.2 nous invite à « chanter pour lui, jouer des psaumes pour lui ! » et à réfléchir à (NBS) ou parler de (Segond) « tous ses actes étonnants ! ».

Le poème le plus long du psautier, le Ps 119, contient le fréquent refrain « enseigne-moi tes statuts », montrant l’importance des Écritures pour inculquer une conduite pieuse et la justification. Paul s’en fait l’écho quand il dit au jeune prédicateur Timothée: « Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour réfuter, pour redresser, pour éduquer dans la justice. » (2 Tm 3.16)

Paul charge Timothée de « prêcher la Parole » (2 Tm 4.2). Négliger de prêcher la Parole dans le culte, c’est édulcorer la puissance de l’Évangile qui peut atteindre les cœurs, changer les vies et enrichir l’expérience cultuelle des croyants.

Vous est-il souvent arrivé de faire l’expérience de l’action merveilleuse et miraculeuse de Dieu dans votre vie, pour l’oublier peu après et manifester de la crainte ou manquer de foi quand survient une crise ? Comment pouvez-vous apprendre, dans votre-culte personnel ou à l’Église, à garder fraîchement en mémoire la façon dont Dieu vous a conduit dans votre vie ? Pourquoi est-il si important de le faire?

____________________________________________________________________________________

VENDREDI 12 août, 2011

Pour aller plus loin: Lisez Ellen G. White, Patriarches et prophètes, « La création» p. 21-28, Éducation, « Poésie et chant» p. 181-192; Testimonies For the Church, vol. 8, « Forgetfulness» p. l07-115.

« Le livre des psaumes joue un rôle unique dans la Bible. [Les psaumes] fonctionnent dans les Écritures comme le battement du cœur de la religion d’Israël. Dans ce livre de prières, le peuple de l’al­liance trouve son échelle pour monter au ciel. Il part du plus profond de l’agonie du cœur humain pour atteindre les joies les plus élevées de la communion avec Dieu. Les lamentations et les cris de désespoir se mêlent aux hymnes de reconnaissance et de louange. [ … ] Cet échange vivant entre l’homme et Dieu est certainement la raison la plus pro­fonde pour laquelle le livre des Psaumes a été apprécié comme le joyau le plus estimable de la Bible hébraïque pour ceux qui ont cherché Dieu à travers les siècles. » De plus, « ils [les psaumes] dévoilent le cœur même de Dieu. [ … ] Ces exemples inspirés nous montrent comment Dieu désire que nous répondions par la foi aux authentiques révéla­tions sur lui-même et sur ses actions dans les livres de Moïse. » – Hans K. La Rondelle, Deliverance in the Psalms, Berrien Springs (Mi), 1re édition, 1983, p. 3, 4.

A méditer

• Il est vrai qu’il nous faut avoir confiance en la justice de Dieu, lors du jugement dernier à la fin des temps, tout comme nous croyons en r espérance et en la promesse. Cela signifie-t-il que nous n’avons pas à travailler pour la justice puisque nous savons qu’elle sera finalement établie par Dieu? Comment maintenir un juste équilibre entre la recherche de la justice ici et maintenant, et l’assu­rance qu’elle se réalisera un jour?

• Prenez le temps d’échanger sur la question posée à la fin de la page de mercredi à propos du culte et des formes de culte dans l’Eglise. Comment est-il possible que la musique, la prédication, la liturgie, etc., soient formelles, ordinaires, au lieu d’être des moyens de nous orienter vers le Seigneur? Nous pouvons si souvent confondre les symboles avec la réalité même de ceux-ci ! Comment se protéger de ce danger dans nos services d’adoration?

• Comment améliorer nos services de culte afin de magnifier le Christ constamment?

• Quels sont vos psaumes favoris? Pourquoi les aimez-vous et que vous révèlent-ils sur le Seigneur ?

• Si votre communauté ne chante aucun psaume au cours du culte, demandez à un musicien de composer une musique qui puisse accompagner un psaume pour ce moment d’adoration. 


  1. Leave a comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: